La carte bancaire est le moyen de retrait et de paiement le plus utilisé à travers le monde. L’engouement pour ce mode de transaction vient de sa simplicité d’usage qui allie sécurité et praticité. Chaque carte peut d’ailleurs être personnalisée selon les besoins de chaque titulaire. Concrètement, les personnes qui utilisent leur compte uniquement pour retirer de l’argent opteront pour une carte de retrait. Celles qui s’en servent pour régler leurs achats sur Internet ou chez les commerçants préféreront une carte de paiement. La carte de crédit, quant à elle, permet à son titulaire de disposer d’une somme d’argent (limitée à sa capacité de remboursement) accessible en tout temps.

De la même manière, si le titulaire de la carte demande à ce que l’ensemble de ses opérations transitent sur son compte au gré des transactions, il sera orienté vers une carte à débit immédiat. Dans le cas contraire (s’il souhaite que l’ensemble de ses opérations lui parviennent en une seule fois), une carte à débit différé lui sera proposée.

Les personnes soucieuses de leurs dépenses peuvent choisir une carte à autorisation systématique. Cette dernière permet d’éviter les risques de dépassement grâce à une vérification automatique des provisions ou du découvert autorisé avant chaque opération.

En plus de ces divers avantages, la carte bancaire peut également comporter divers services : - Assurances, aides et offres commerciales qui sont proposées selon le type de carte et le réseau auquel elle est affiliée (perte de bagages, accidents, remises auprès des partenaires, etc.) ; - Assurances spécifiques à l’établissement bancaire (moyen de paiement, perte de marchandises, etc.).

Le titulaire d’un compte bancaire peut bénéficier de chacun des différents types de carte. La banque évaluera au préalable son « quotient risque » et lui délivrera une carte adaptée à ses besoins dès qu’elle aura pris compte de son profil financier (qui doit correspondre à leurs critères). Dans le cas contraire, seule une carte de retrait est mise à disposition du titulaire de compte. Celle-ci est fournie avec le contrat comportant les conditions relatives à l’utilisation de ladite carte.

La carte bancaire est délivrée par la banque, soit à ses guichets, soit envoyée en recommandé (moyennant des frais) à son titulaire. Un code confidentiel permettant son utilisation est joint par courrier et celui-ci doit être détruit une fois que le titulaire l’ait mémorisé ou noté discrètement. La réception de la carte nécessite de : - Apposer la signature du titulaire au dos à l’emplacement prévu à cet effet ; - Noter son numéro afin de permettre une opposition en cas de vol ; - Détruire la précédente carte.

Dans le cas des cartes de paiement, une activation au niveau des distributeurs automatiques de billets (DAB) est nécessaire avant usage. Pour chaque type de carte, l’usage personnel est recommandé (même en cas de compte joint) et la mémorisation du code confidentiel est conseillée. Ce code peut toutefois être réédité (moyennant une application de frais) en cas d’oubli.

Les cartes délivrées par une banque située sur le sol français sont utilisables en France (dans les réseaux qui autorisent ce mode de paiement et de retrait). Certaines peuvent également être utilisées à l’étranger sous réserve qu’elles permettent ce genre d’opération et que la transaction se fasse au niveau de distributeurs affiliés (les machines affichant le logo du réseau de la carte).